Arrivée du Reiki Usui en Occident

Histoire du Reiki, version hawayo Takata

Quand elle reprend ses activités après la guerre, Hawayo Takata sent le besoin d’apporter quelques changements au Reiki pour qu’il soit accessible et acceptable pour les Américains de l’époque.

Elle a donc simplifié l’enseignement du Reiki, supprimé énormément de techniques et changé son histoire.

Elle disait que Mikao Usui avait été moine chrétien et qu’il était doyen de l’université de Doshisha à Kyoto, pourquoi :

  • « Moine chrétien » du point de vue des Américains était acceptable puisqu’il était comme eux.
  • « Doyen de l’université de Doshisha de Kyoto » montre une bonne position sociale, parfaitement respectable.

Elle dit également qu’en tant qu’enseignant à la faculté de théologie, un dimanche matin, un de ses étudiants dit à Mikao Usui : « si Jésus-Christ faisait des miracles et disait : ‘ce que je fais, vous pouvez le faire aussi’, alors Monsieur Usui, pouvez-vous nous faire une démonstration d’un tout petit miracle ? »

Mikao Usui ne peut pas faire la démonstration, alors il démissionne pour aller chercher la réponse à cette question. Il ne trouve pas la réponse au Japon et part pour Chicago, aux États-Unis, et selon les versions, il y reste entre trois et sept ans.  

Qu’est-ce qu’il y avait à Chicago au début du XXème siècle qui puisse intéresser Mikao Usui ?    ;o)

Quoi qu’il en soit, grâce à cet élément complètement naïf, les Américains ont accepté l’histoire de Hawayo Takata sans la remettre en question, sans faire les moindres recherches et elle put enseigner le Reiki sans problèmes aux Américains.

Elle initie 22 maîtres jusqu’en décembre 1980, avant de décéder d’une crise cardiaque.

Revenir en haut de page
Pinterest
Instagram