Arrivée du Reiki Usui en Occident

Un peu d’histoire

Passer de la culture japonaise à la culture occidentale n’est pas une chose facile tant nos coutumes et notre spiritualité sont éloignées ….

​​​​​​​C’était vrai hier, ça l’est encore aujourd’hui !

Chujiro Hayashi

Chujiro Hayashi

Chujiro Hayashi est né le 15 Septembre 1880. Il est un fervent pratiquant du Zen Soto. Comme il était souvent d’usage au Japon, il intègre des rituels issus de la religion Shinto au sein de sa pratique du bouddhisme-Zen.

En 1902, il entre à l’Académie navale du Japon au sein de laquelle il se spécialise en médecine (aucune information ne confirme la détention d’un doctorat en médecine). Il se marie, il a 2 enfants. Il sert pendant la guerre russo-japonaise de 1902-1906, après quoi il est promu au grade de capitaine. En 1918, on le nomme directeur de la station de défense du port d’Ominato, dans la péninsule Shimokita au Nord du Japon.

Hayashi reçoit le niveau Shihan (enseignant) du Reiki Ryoho en 1925 à l’âge de 46 ans, juste après sa retraite de la marine.

De manière à étendre les activités de la Soka Usui lui aurait demandé d’ouvrir une autre clinique Reiki. Mais, après la mort de Mikao Usui, Hayashi quitte la Soka et en 1931 forme la “Hayashi Reiki Kenkyukai” (institut de recherche Reiki Hayashi). à Shinano-machi, à Tokyo, et par la suite des succursales dans d’autres villes.

Hayashi a établi ses propres enseignements mais continue d’honorer la lignée de Mikao Usui. Il développe un système original de pratique Reiki. Il écrit un manuel, et le publie sous le titre de “Reiki Ryoho Shinshin”, (Lignes directrices pour la guérison par la Méthode Reiki).

Exemple : Usui Reiki Ryoho Gakkai met l’accent sur le soin Reiki porté au nombril et sur les Hara en tant qu’importants centres d’énergie. En outre, Usui positionnait ses mains, en prenant aussi référence sur les différentes vertèbres. Alors qu’Hayashi porte les soins en se référant aux méridiens d’acupuncture, aux chakras, et directement aux organes…

Vers un nouveau système de transmission

Il met au point, un nouveau système de transmission du Reiki Ryôhô, au cours duquel il demande aux élèves de s’asseoir en face d’un rouleau de parchemin sur lequel il a calligraphié les “Gokai” (idéaux ou Cinq préceptes du Reiki), et de les réciter 10 fois pour purifier le lieu et se préparer à la transmission des Reiju (initiations). Les élèves doivent ensuite assister à des réunions mensuelles durant lesquelles ils reçoivent obligatoirement 12 Reiju “Reiju-kai” (initiations) par sessions régulières (mensuel).

En 1938, suite à un séjour à Hawaï, peu de temps après son retour au Japon, les autorités de la marine japonaise lui auraient demandé des informations. Hayashi refuse, il est alors accusé de trahison. Il se retrouve très vite dans une situation difficile vis à vis de la marine japonaise et de son pays. Le 11 mai 1940, il décide de mettre fin à sa vie. Aucune information n’existe sur les réelles circonstances de son décès par suicide.

Après sa mort, son épouse Chie Hayashi reprend la clinique. Elle fait le parcours des enseignements du Reiki Ryôhô et se met à l’enseigner. Puis le « Hayashi Reiki Kenkyukai » (l’institut de recherche Reiki Hayashi) ferme ses portes après que Chie eu cessée d’enseigner le Reiki.

Revenir en haut de page
Pinterest
Instagram