Calmer le stress par la respiration

Technique simple : la respiration

Une technique simple et naturelle, qui permet de réduire le stress, l’anxiété, la dépression, la tension artérielle …

Que faites vous lorsque vous avez peur ?

Lorsque l’on a peur, on active le système sympathique, c’est le système de la fuite ou du combat, celui de la défense de l’attaque, celui qui mobilise l’énergie vers l’extérieur vers les muscles. C’est l’adrénaline.

Une inspiration brusque et bloquée va accélérer le cœur.
N’est-ce pas ce que vous faites spontanément lorsque vous avez peur ou que vous êtes en état de stress ?
Une grande inspiration automatique d’effroi avec blocage respiratoire, comme un énorme H aspiré et bloqué. Votre pilote automatique a ordonné à votre cœur d’accélérer et de se préparer à fuir ou à se battre, il y a rajouté la respiration juste pour accentuer davantage de messages.

Que faites-vous lorsque le danger est passé ?

C’est avec un vrai soupir profond de soulagement, un “ouf” libérateur que l’on commence à lâcher la pression. Nous stimulons alors le système parasympathique, celui de la relaxation, du robot et de la reconstitution de l’énergie, la conservation de l’énergie, celui qui immobilise l’énergie vers l’intérieur.

Tout se calme, tout se restaure et se reconstitue pour les prochaines alertes.

Comment influencer notre système nerveux autonome ?

Il est donc possible de contrôler les accélérations et les ralentissements du cœur en contrôlant la respiration.

Lorsque l’on inspire le cœur accélère.

C’est comme si on enlevait le pied du frein dans une descente, la voiture accélère (inhibition du système parasympathique)

Lorsque l’on expire, le cœur ralentit.

Soufflé comprime l’abdomen. Comprimer l’abdomen stimuler le système parasympathique qui ralentit le cœur. C’est comme si vous étiez du frein dans la descente, la voiture ralentit.

Lorsque la respiration devient consciente, c’est-à-dire lorsque je l’observe et que je la contrôle par la volonté, j’adopte automatiquement un rythme régulier avec des inspirations et des expirations profondes, un rythme régulier.

Le cœur est entraîné à la suite de ces respirations et il se synchronise.
La fréquence cardiaque qui était chaotique devient alors cohérente.

Exercice de respiration

Vous pouvez maintenant vous mettre en position assise, le corps détendu, tout en tenant une posture droite de la colonne vertébrale, comme si un fil tirait votre tête vers le haut.

  • Prenez conscience de l’air qui entre à chaque inspire, et qui ressort à chaque expire.
  • Prenez le temps de faire cet exercice pendant trois minutes, et puis observez…

Les effets immédiats

En adoptant une respiration lente, ample, régulière, abdominale à la fréquence particulière 6 cycles par minute, il se produit ce phénomène étrange que l’on appelle la résonance cardiaque, qui est un état de cohérence cardiaque.

Les faits ressentis et un effet quasi immédiat d’apaisement et de calme. La pression artérielle et la fréquence cardiaque baisse doucement, la sérénité s’installe, le cerveau se met en mode veille attentive et calme.

Exercice de Cohérence Cardiaque pour réduire le stress

Respiration – Cohérence Cardiaque
Revenir en haut de page